Étiquette : François Hollande

DÉCLARATION de Jean-Pierre Chevènement sur ALSTHOM

Alors qu’Alstom est dans l’actualité la plus chaude depuis quelques jours.

Nous vous proposons de visionner la déclaration que Jean-Pierre Chevènement a faite sur ALSTHOM sur la chaine “Public Sénat” :

Chevènement : « Sarkozy a sauvé Alstom, il serait dommage qu’Hollande ne réédite pas cette action »

 

 

Le possible rachat d’Alstom ne lui convient pas. Jean-Pierre Chevènement monte au créneau pour défendre ce fleuron industriel national. L’américain General Electric (GE) pourrait pourtant mettre la main sur la partie énergie d’Alstom. Les Allemands de Siemens proposent eux de reprendre la même branche, pour laisser au Français ses activités transports. Un « airbus de l’énergie » et un des transports seraient ainsi créés, conformément aux vœux de François Hollande. Le chef de l’État a reçu ce matin le patron de GE, avant celui de Siemens en fin d’après-midi, et enfin celui de Bouygues, principal actionnaire d’Alstom.

« Alstom n’existe que par l’État »

Pour le sénateur du Mouvement républicain et citoyens (MRC), aucune des solutions sur la table ne convient. « J’ai écrit à Manuel Valls pour lui dire qu’il me paraissait hors de question que le capital d’Alstom passe sous pavillon étranger, que ce soit General Electric ou Siemens. L’énergie est un secteur clef dans l’industrie », affirme à Public Sénat le sénateur du Territoire de Belfort, où se trouve un site historique d’Alstom. « Alstom n’existe que par l’État. Alstom, c’est la France. Ce sont les locomotives fabriquées à Belfort depuis 1880. Et toutes celles qui ont suivi. Les turbines, y compris celles du nucléaire », ajoute le sénateur.

Sur ce dossier, François Hollande joue gros. « C’est un enjeu très important. Le Président est vraiment conscient de l’importance de ce dossier. Il serait dommage, alors que Monsieur Chirac et Sarkozy ont sauvé Alstom, il faut le dire – à l’époque Alstom était en beaucoup plus mauvaise situation qu’aujourd’hui – que François Hollande ne réédite pas cette action » souligne Jean-Pierre Chevènement. Il ajoute : « Je pense que pour François Hollande, c’est un défi, mais qui implique qu’il maîtrise intellectuellement toutes les données de ce dossier complexe ».

« La gauche n’a jamais exclu des nationalisations temporaires »

Il préconise une prise de participation de l’État dans le capital de l’industriel, à hauteur de « 15 ou 20% ». le gouvernement n’a d’ailleurs pas écarté cette solution. « La gauche n’a jamais exclu des nationalisations, temporaires, partielles », insiste le sénateur. Il « appelle » le chef de l’État « à faire preuve de pragmatisme ».

« Comme déjà la France a abandonné la sidérurgie, (…) Usinor-Sacilor devenu Arcelor, devenu ArcelorMittal. Après la sidérurgie, l’aluminium avec Pechiney, le PVC avec arkema, filiale de total rachetée par un fond de capitale américain. Le ciment Lafarge qui a maintenant son siège social en Suisse. Je considère que ça commence à bien faire. (…) On ne peut pas abandonner le secteur de l’énergie », souligne l’ancien ministre de l’Industrie.

La solution européenne via Siemens n’est pas la bonne à ses yeux. « Avant de parler d’Airbus de l’énergie, il faut savoir de quoi on parle. Quelle est la stratégie générale ? » demande Jean-Pierre Chevènement. « S’il s’agit de faire passer sous contrôle allemand la partie énergétique d’Alstom, c’est un jeu de dupe ».

Source : www.publicsenat.fr

* * *

Pour aller plus loin…

Voir également :

FigaroVox : Jean-Pierre Chevènement : « L’État doit monter au capital d’Alstom »

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/04/28/31001-20140428ARTFIG00363-jean-pierre-chevenement-l-etat-doit-monter-au-capital-d-alstom.php

Le Bog de Jean-Pierre Chevènement : http://www.chevenement.fr/

Alstom : « Le contrôle du capital doit rester français »

Conférence de Presse « Indicateur Oméga-Allais »

L’ Alliance Internationale pour la Reconnaissance des Apports de Maurice Allais, l’AIRAMA, a tenu début juillet une conférence de presse à la Maison de L’Amérique Latine de Paris :

Maison de L’Amérique Latine côté  jardins-restaurant
Maison de L’Amérique Latine côté jardins-restaurant

pour procéder au lancement de l’ « indicateur Oméga Allais », développé par Pierre Fuerxer en vue de chiffrer précisément, en termes de perte d’emplois et de croissance, le coût de la politique gouvernementale de rejet du « protectionnisme intelligent » de notre seul prix Nobel d’économie, Maurice Allais,

Conférence de Presse, Modèle-Oméga-Allais

L’AIRAMA,  « canal historique des combats de Maurice Allais » regroupant le premier cercle des économistes agissant pour la reconnaissance de ses apports,  et visant à regrouper l’élite de l’École française des nouveaux économistes œuvrant dans son sillage à défendre la vision du seul prix Nobel d’économie qu’a eu la France.

Déjà à l’occasion de l’élection présidentielle de 2012,  dans sa lettre ouverte du 12 avril 2012 (ci-dessous), l’AIRAMA, s’exprimant par la voix de l’autorité scientifique internationale la plus qualifiée de notre prix Nobel d’économie, avait lancé un vibrant appel aux dix candidats de cette élection cruciale de dire « L’ultralibéralisme voilà l’ennemi ! », « Oui à la relance de la « protection compétitive » des trente glorieuses ! » Seul, le Président Nicolas Dupont-Aignant avait alors répondu positivement à cet appel de salut public. Réponse qu’il a confirmée en apportant ses encouragements et son soutien au lancement de l’Indicateur Oméga – Allais,  lors de la Grande conférence de presse du 9 juillet 2013  à la Maison de l’Amérique latine (cf. vidéo ci-dessous).

Antoine Brunet, expert en analyse stratégique, co-auteur du livre « La visée hégémonique de la Chine » et Philippe Murer, économiste et professeur de finance à la Sorbonne, ont par ailleurs pointé les risques du libéralisme à outrance, face à la politique économique agressive de l’Empire du milieu.

Les Indicateurs clefs du modèle Oméga Allais, d’évaluation de la politique gouvernementale de refus de l’évidence empirique du protectionnisme de M.  Allais.

Sur la base de l’application d’une politique protectionniste supposée effective dès l’élection de F. Hollande permettant au minimum l’équilibre de la balance commerciale :

1) Depuis l’élection de F. Hollande, coût minimum en manque à gagner de la politique gouvernementale non-protectionniste :

déjà une perte 2,8 % de PIB
déjà une perte de 800 000 emplois

2) À l’horizon des présidentielles 2017, la réduction de la dette en 22,5 ans, sans intérêt, avec un remboursement de 20 milliards par trimestres conduirait fatalement à :

22 % de réduction du PIB en 2017, fin du quinquennat Hollande
plus 12 % (3 % par an) de baisse des revenus, à condition que l’indemnisation du chômage soit fortement réduite.

Autant dire que le remboursement de la dette est inconcevable et n’est d’ailleurs pas dû (cf. communiquées AIRAMA de campagne présidentielle).

Sur les 100 milliards du MEDEF, nous sommes toujours en attente des informations que nous avons demandées à P. Gattaz, pour les injecter dans le modèle OMEGA Allais.


Grande conférence de Presse de Lancement
Maison de L’Amérique Latine
9 Juillet 2013

Maison de l'Amérique Latine


La Science Économique Rentre en Politique !
Un Dispositif Dérisoire de Bruxelles Face à la Chine et Chiffrage du Coût du Refus de la Solution Protectionniste de M. Allais

 

Pourquoi cette conférence de Presse

Devant le désastre de la crise de 29

  • M. Allais disait « À quoi sert la connaissance , si elle ne permet pas de transformer la condition des hommes »
  • Mais pour changer, il faut la Science, les Média (faire savoir) et la Décision politique qui lui ont manqué
  • Alors si le Politique ne veut pas rentrer en science, la Science doit rentrer en politique ! Comment faire ?

Élections Présidentielles 2012 : interpellation des candidats pour prendre date / solutions

  • Lettre ouverte à tous les candidats (L’ultralibéralisme voilà l’ennemi)
  • Trois communiqués (Europe Titanic, Mensonge d’État, Déni de démocratie)

Grande conférence de presse de lancement

1) Par le sujet, le scandale des scandales de l’après-guerre : le défi des défis aux les trois idoles d’aujourd’hui, la Science (Allais), la Liberté d’Expression (Média), la Démocratie ; le verrouillage médiatico-politique interdisant à la solution globale de Maurice Allais d’être appliquée pour stopper destruction de la croissance et des emplois, le rapport entre la sphère politique, la science et son respect, le fait que le Politique doit respecter la Science et la Démocratie. Négationnisme total.

2) Par l’ambition d’évaluer l’impact chiffré de la décision de politique économique gouvernementale (plus d’effet d’annonce mais affichage du résultat des réactions en chaîne. (Leibniz : ne discutez plus)

3) Par les résultats du modèle, le coût de la non application du protectionnisme (croissance, chômage), l’impossibilité de rembourser une dette que nous ne devons pas et qui ne correspond à rien (N. Sarkozy). Sanction du politique. Ne peut plus dire : « Nous ne savions pas ! » 1999 (M. Allais), 4 mai 1992 (P. Bérégovoy) et « les États-Unis d’Europe , c’est les États-Unis en Europe » (cf. Le syndrome de l’ortolan, Upinsky, 1997) ) Appel à secouer le joug des écrivains mercenaires ! Levier Mathématique.

Calcul d’impact et notation de la politique économique gouvernementale

Responsabilité collective de l’élite française des nouveaux économistes (cf. communiqués)

Vers un contre-gouvernement scientifique ? Une nouvelle Direction, de nouvelles valeurs vraies (conformes aux trois dogmes) ce sont de nouveaux hommes. Le refus de l’évidence protectionniste est un critère d’exclusion rédhibitoire à la future élection présidentielle

  La conférence en Vidéo

 

Les documents importants

Arnaud-Aaron UPINSKY1) Introduction : A. Upinsky, Président de l’AIRAMA (Auteur de Lettre ouverte à ceux qui croient (encore) que l’Europe c’est la paix, Albin Michel, 1992, et Le Syndrome de l’ortolan O.E.I.L./ F.-X. de Guibert, 1997)

 

Philippe Bourcier de Carbon2) Le protectionnisme « intelligent » de M. Allais : P. Bourcier de Carbon, Président-fondateur de l’AIRAMA, démographe, économiste.

 

Antoine Brunet3) La marche à l’hégémonie de la Chine valide la vision de Maurice Allais : Antoine Brunet, Expert en analyse stratégique, Coauteur avec Jean-Paul Guichard de « La visée hégémonique de la Chine », L’harmattan Janvier 2011 (neuf éditions en langues étrangères)

  • Télécharger en PDF

Philippe Murer4) Le non-sens de la transition énergétique sans protectionnisme : Philippe Murer, économiste, professeur de finance à la Sorbonne et membre du forum http://forumdemocratique.fr

 

Pierre Fuerxer5) Indicateur Oméga Allais. Pierre Fuerxer, concepteur. Modélisation de l’économie à partir des comportements des acteurs, et non de données abstraites. Calcul de l’impact de la politique gouvernementale (libre-échangiste ou protectionniste). Chiffrage en perte d’emplois et de croissance depuis les présidentielles jusqu’à la fin du mandat 2017. Suivi de la « notation » de la politique gouvernementale.

 

Nicolas Dupont_Aignan6) Nicolas Dupont-Aignant avait répondu à la Lettre Ouverte de l’AIRAMA, adressant via cette vidéo tous ses encouragements et son soutien.

 


L’irrésistible triomphe de M. Allais en fait l’arbitre incontournable du 3ème tour !

Présidentielle 2012Clef des Présidentielles 2012

 

 

L’irrésistible triomphe de M. Allais en fait
l’arbitre « incontournable » du 3ème tour !

Présidentielle 2012 ; 2ème tour

La chronologie témoigne de l’irrésistible victoire, de « salut public », du « protectionnisme compétitif » en France et en Europe : 

Vous voulez en savoir plus ?

Lettre Ouverte aux Candidats à la Présidence de la République 2012

Présidentielle 2012Lettre ouverte aux
Candidats à la Présidence de la République

AIRAMA1, 12 rue de Poitiers, 75007 Paris

Candidats Présidentielles 2012à Mmes et MM. : Nathalie Arthaud, François Bayrou, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande, Eva Joly, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou, Nicolas Sarkozy.

 

 

« l’ultralibéralisme voilà l’ennemi ! »

NON AU « LAISSEZ-FAIRISME » SUICIDAIRE !

NON À L’ÉTAT DESTRUCTEUR DES EMPLOIS ET DE LA CROISSANCE !

OUI À LA RELANCE DE LA « PROTECTION COMPÉTITIVE » DES 30 GLORIEUSES !

Paris, ce 12 avril 2012

Mesdames et Messieurs
les Candidats à la Présidence de la République

Au nom du Peuple Français – auquel vous dites vouloir rendre la parole ! –s’exprimant aujourd’hui par la voix la plus qualifiée de l’autorité scientifique internationale de notre prix Nobel d’économie Maurice Allais, du premier cercle de l’AIRAMA agissant pour la reconnaissance de ses apports, de l’élite de l’École française des nouveaux économistes dans son sillage, IL VOUS EST DEMANDÉ de vous ENGAGER SOLENNELLEMENT à appliquer, une fois élu, la SOLUTION GLOBALE à la crise que nous a léguée le premier économiste à avoir clamé haut et fort l’arrivée du tsunami : la relance de la politique de « PROTECTION COMPÉTITIVE » des « Tente glorieuses ».

***

Lire la suite sur notre page spéciale…

Télécharger la Lettre Ouverte en PDF

  1. Alliance Internationale pour la Reconnaissance des Apports de Maurice Allais en Physique et en Economie. []