Étiquette : Arnaud Upinsky

« NON AU TRAITÉ SUICIDAIRE DE LIBRE-ÉCHANGE TRANSATLANTIQUE ! »

 

Communiqué de presse
De l’Alliance Internationale AIRAMA
6 juin 2014

« Non au Traité Suicidaire
De Libre-Échange Transatlantique ! »

 

De qui se moque-t-on ? En 1992, on nous avait promis que l’Europe de Maastricht, c’était « Moins de chômage, moins d’insécurité, moins de corruption » (Bérégovoy). Mais vingt deux ans après, il apparaît que c’est « exactement l’inverse » !

Dès 1999, dans « Mondialisation, la destruction de la croissance et de l’emploi. L’évidence empirique », M. Allais avait pourtant annoncé le naufrage de l’Europe-Titanic :

La « Seule Cause » du « Décrochage de l’Économie Française en 1974 » (divisant la croissance par deux !)

C’est « La politique » de « suppression progressive à partir de 1974 des barrières douanières » par Bruxelles, au titre de l’art. 110 du traité de Rome, [qui] a conduit à « la disparition progressive de la protection du Marché communautaire et à l’instauration continue d’un libre-échange mondialiste », autrement dit d’un ultralibéralisme. » (1)

Le Bilan du « Coût » de la Politique Libre-Échangiste Depuis 1974, Toujours plus « Suicidaire » :

1) Chômage : 2,2 % (631000) en 1974, 11 % (5,7 millions) en 2014 (plus 5 millions !)

2) Croissance : 5,6 % (1960 à 1974), 2,3 % (1974 à 2006). Nulle depuis 2006 !

3) Dette : 10 % en 1973, 93,5 % en 2013 (1877 milliards en 2014), 30 000 € par Français !

4) Déficit de la Balance Commerciale : 70 milliards € par an !

5) Désindustrialisation : 6,2 M d’emplois en 1974, 3,4 M en 2014 (moins 2,8 M !) En 2010, Bercy reconnaissait 63 % des destructions d’emploi dues à la mondialisation ! (2)

Poursuivre cette Politique Libre-Échangiste est Criminel :

« La crise d’aujourd’hui, le chômage massif (…), la destruction jour après jour de la société française ne sont que les conséquences des politiques dogmatiques (« mondialisme libre-échangiste » sans cesse mises en œuvre depuis la grande cassure de 1974 et qui nous mène au désastre. Il serait criminel de les poursuivre. »

Même cause, mêmes effets. Le traité de libre-échange transatlantique, c’est l’Aggravation du suicide des politiques libre-échangistes criminelles suivies depuis 1974.

Disons « NON à la destruction de l’EUROPE ! », au nouveau Mensonge d’État du traité de libre-échange transatlantique. Restaurer le protectionnisme compétitif de M. Allais (plébiscité par 82 % des Français dès 2011) est une question de suivi. Il faut restaurer la protection des frontières — comme les USA et la Chine ! — si vous voulez sauver l’Europe et la France du naufrage Titanic annoncé par l’AIRAMA en 2012.

Au nom de Maurice Allais ! Signez la pétition et soutenez/rejoignez l’AIRAMA qui prépare les États-généraux du protectionnisme !

Arnaud Upinsky, Président de l’AIRAMA

Contact presse : courrierposte@orange.fr et tel : 06 01 76 20 79  

 

 

 


[1] http://combats-maurice-allais.info/documents/2012-04-12_AIRAMA_L.ultraliberalisme-voila-l.ennemi_Lettre-Ouverte-a-TOUS-les-Candidats-a-la-Presidence-de-la-Republique.pdf

[2] http://www.marianne.net/63-des-destructions-d-emploi-dans-l-industrie-francaise-dues-a-la-mondialisation_a189534.html  

 

Conférence de Presse « Indicateur Oméga-Allais »

L’ Alliance Internationale pour la Reconnaissance des Apports de Maurice Allais, l’AIRAMA, a tenu début juillet une conférence de presse à la Maison de L’Amérique Latine de Paris :

Maison de L’Amérique Latine côté  jardins-restaurant
Maison de L’Amérique Latine côté jardins-restaurant

pour procéder au lancement de l’ « indicateur Oméga Allais », développé par Pierre Fuerxer en vue de chiffrer précisément, en termes de perte d’emplois et de croissance, le coût de la politique gouvernementale de rejet du « protectionnisme intelligent » de notre seul prix Nobel d’économie, Maurice Allais,

Conférence de Presse, Modèle-Oméga-Allais

L’AIRAMA,  « canal historique des combats de Maurice Allais » regroupant le premier cercle des économistes agissant pour la reconnaissance de ses apports,  et visant à regrouper l’élite de l’École française des nouveaux économistes œuvrant dans son sillage à défendre la vision du seul prix Nobel d’économie qu’a eu la France.

Déjà à l’occasion de l’élection présidentielle de 2012,  dans sa lettre ouverte du 12 avril 2012 (ci-dessous), l’AIRAMA, s’exprimant par la voix de l’autorité scientifique internationale la plus qualifiée de notre prix Nobel d’économie, avait lancé un vibrant appel aux dix candidats de cette élection cruciale de dire « L’ultralibéralisme voilà l’ennemi ! », « Oui à la relance de la « protection compétitive » des trente glorieuses ! » Seul, le Président Nicolas Dupont-Aignant avait alors répondu positivement à cet appel de salut public. Réponse qu’il a confirmée en apportant ses encouragements et son soutien au lancement de l’Indicateur Oméga – Allais,  lors de la Grande conférence de presse du 9 juillet 2013  à la Maison de l’Amérique latine (cf. vidéo ci-dessous).

Antoine Brunet, expert en analyse stratégique, co-auteur du livre « La visée hégémonique de la Chine » et Philippe Murer, économiste et professeur de finance à la Sorbonne, ont par ailleurs pointé les risques du libéralisme à outrance, face à la politique économique agressive de l’Empire du milieu.

Les Indicateurs clefs du modèle Oméga Allais, d’évaluation de la politique gouvernementale de refus de l’évidence empirique du protectionnisme de M.  Allais.

Sur la base de l’application d’une politique protectionniste supposée effective dès l’élection de F. Hollande permettant au minimum l’équilibre de la balance commerciale :

1) Depuis l’élection de F. Hollande, coût minimum en manque à gagner de la politique gouvernementale non-protectionniste :

déjà une perte 2,8 % de PIB
déjà une perte de 800 000 emplois

2) À l’horizon des présidentielles 2017, la réduction de la dette en 22,5 ans, sans intérêt, avec un remboursement de 20 milliards par trimestres conduirait fatalement à :

22 % de réduction du PIB en 2017, fin du quinquennat Hollande
plus 12 % (3 % par an) de baisse des revenus, à condition que l’indemnisation du chômage soit fortement réduite.

Autant dire que le remboursement de la dette est inconcevable et n’est d’ailleurs pas dû (cf. communiquées AIRAMA de campagne présidentielle).

Sur les 100 milliards du MEDEF, nous sommes toujours en attente des informations que nous avons demandées à P. Gattaz, pour les injecter dans le modèle OMEGA Allais.


Grande conférence de Presse de Lancement
Maison de L’Amérique Latine
9 Juillet 2013

Maison de l'Amérique Latine


La Science Économique Rentre en Politique !
Un Dispositif Dérisoire de Bruxelles Face à la Chine et Chiffrage du Coût du Refus de la Solution Protectionniste de M. Allais

 

Pourquoi cette conférence de Presse

Devant le désastre de la crise de 29

  • M. Allais disait « À quoi sert la connaissance , si elle ne permet pas de transformer la condition des hommes »
  • Mais pour changer, il faut la Science, les Média (faire savoir) et la Décision politique qui lui ont manqué
  • Alors si le Politique ne veut pas rentrer en science, la Science doit rentrer en politique ! Comment faire ?

Élections Présidentielles 2012 : interpellation des candidats pour prendre date / solutions

  • Lettre ouverte à tous les candidats (L’ultralibéralisme voilà l’ennemi)
  • Trois communiqués (Europe Titanic, Mensonge d’État, Déni de démocratie)

Grande conférence de presse de lancement

1) Par le sujet, le scandale des scandales de l’après-guerre : le défi des défis aux les trois idoles d’aujourd’hui, la Science (Allais), la Liberté d’Expression (Média), la Démocratie ; le verrouillage médiatico-politique interdisant à la solution globale de Maurice Allais d’être appliquée pour stopper destruction de la croissance et des emplois, le rapport entre la sphère politique, la science et son respect, le fait que le Politique doit respecter la Science et la Démocratie. Négationnisme total.

2) Par l’ambition d’évaluer l’impact chiffré de la décision de politique économique gouvernementale (plus d’effet d’annonce mais affichage du résultat des réactions en chaîne. (Leibniz : ne discutez plus)

3) Par les résultats du modèle, le coût de la non application du protectionnisme (croissance, chômage), l’impossibilité de rembourser une dette que nous ne devons pas et qui ne correspond à rien (N. Sarkozy). Sanction du politique. Ne peut plus dire : « Nous ne savions pas ! » 1999 (M. Allais), 4 mai 1992 (P. Bérégovoy) et « les États-Unis d’Europe , c’est les États-Unis en Europe » (cf. Le syndrome de l’ortolan, Upinsky, 1997) ) Appel à secouer le joug des écrivains mercenaires ! Levier Mathématique.

Calcul d’impact et notation de la politique économique gouvernementale

Responsabilité collective de l’élite française des nouveaux économistes (cf. communiqués)

Vers un contre-gouvernement scientifique ? Une nouvelle Direction, de nouvelles valeurs vraies (conformes aux trois dogmes) ce sont de nouveaux hommes. Le refus de l’évidence protectionniste est un critère d’exclusion rédhibitoire à la future élection présidentielle

  La conférence en Vidéo

 

Les documents importants

Arnaud-Aaron UPINSKY1) Introduction : A. Upinsky, Président de l’AIRAMA (Auteur de Lettre ouverte à ceux qui croient (encore) que l’Europe c’est la paix, Albin Michel, 1992, et Le Syndrome de l’ortolan O.E.I.L./ F.-X. de Guibert, 1997)

 

Philippe Bourcier de Carbon2) Le protectionnisme « intelligent » de M. Allais : P. Bourcier de Carbon, Président-fondateur de l’AIRAMA, démographe, économiste.

 

Antoine Brunet3) La marche à l’hégémonie de la Chine valide la vision de Maurice Allais : Antoine Brunet, Expert en analyse stratégique, Coauteur avec Jean-Paul Guichard de « La visée hégémonique de la Chine », L’harmattan Janvier 2011 (neuf éditions en langues étrangères)

  • Télécharger en PDF

Philippe Murer4) Le non-sens de la transition énergétique sans protectionnisme : Philippe Murer, économiste, professeur de finance à la Sorbonne et membre du forum http://forumdemocratique.fr

 

Pierre Fuerxer5) Indicateur Oméga Allais. Pierre Fuerxer, concepteur. Modélisation de l’économie à partir des comportements des acteurs, et non de données abstraites. Calcul de l’impact de la politique gouvernementale (libre-échangiste ou protectionniste). Chiffrage en perte d’emplois et de croissance depuis les présidentielles jusqu’à la fin du mandat 2017. Suivi de la « notation » de la politique gouvernementale.

 

Nicolas Dupont_Aignan6) Nicolas Dupont-Aignant avait répondu à la Lettre Ouverte de l’AIRAMA, adressant via cette vidéo tous ses encouragements et son soutien.

 


9 juillet 2013 : Grande Conférence de Presse de Lancement de l’Indicateur OMEGA ALLAIS, chiffrage de coût du non protectionnisme du gouvernement

 

La Science Économique Rentre En Politique !

Un Dispositif Dérisoire de Bruxelles Face à la Chine Et

Chiffrage du Coût du Refus de la Solution Protectionniste de M. Allais

Chine

Aux Présidentielles 2012, l’AIRAMA, canal historique des combats de Maurice Allais, avait interpellé la sphère Politique au nom de la Science, en annonçant : 1) « l’irrésistible triomphe de notre prix Nobel en faisant l’arbitre « incontournable » du 3ème tour ! » 2) la mise en place d’un Indicateur Allais pour l’évaluation de la politique économique gouvernementale et du « coût » de son refus de l’évidence protectionniste en perte d’emplois et de croissance, alors que 82 % des Français sont protectionnistes.

Un an après, en présence de personnalités de l’économie, de la politique et des lettres, elle vous invite à sa :

Grande conférence de Presse de Lancement

Maison de L’Amérique Latine

Entrée de la Maison de l'Amérique Latine217, bd. St Germain 75007 Paris

Mardi 9 juillet 2013, 11 h à 12 h 30

 

Agenda :

1) Introduction :  A. Upinsky, Président [1]

2) Le protectionnisme « intelligent » de M. Allais : P. Bourcier de Carbon, Président-fondateur, démographe, économiste

3) La marche à l’hégémonie de la Chine valide la vision de Maurice Allais : Antoine  Brunet, Expert en analyse stratégique, Coauteur avec Jean-Paul Guichard de « La visée hégémonique de la Chine », L’harmattan Janvier 2011 (neuf éditions en langues étrangères)

4) Le non-sens de la transition énergétique sans protectionnisme : Philippe Murer, économiste, professeur de finance à la Sorbonne et membre du http://forumdemocratique.fr/

5) Indicateur Oméga Allais. Pierre Fuerxer, concepteur. Modélisation de l’économie à partir des comportements des acteurs, et non de données abstraites. Calcul de l’impact de la politique gouvernementale (libre-échangiste ou protectionniste). Chiffrage en perte d’emplois et de croissance depuis les présidentielles jusqu’à la fin du mandat 2017. Suivi de la « notation » de la politique gouvernementale.

Contact presse : courrierposte@orange.fr  et tel : 06 01 76 20 79

 made-in-china

 

 


[1] Auteur de Lettre ouverte à ceux qui croient (encore) que l’Europe c’est la paix, Albin Michel, 1992, et Le Syndrome de l’ortolan O.E.I.L./ F.-X. de Guibert, 1997

L’irrésistible triomphe de M. Allais en fait l’arbitre incontournable du 3ème tour !

Présidentielle 2012Clef des Présidentielles 2012

 

 

L’irrésistible triomphe de M. Allais en fait
l’arbitre « incontournable » du 3ème tour !

Présidentielle 2012 ; 2ème tour

La chronologie témoigne de l’irrésistible victoire, de « salut public », du « protectionnisme compétitif » en France et en Europe : 

Vous voulez en savoir plus ?

NON AU TRUCAGE DES PRÉSIDENTIELLES !

non  au trucage  des présidentielles !

Avec 82 % des Français protectionnistes et 100 % des favoris contre !

Pour la 1ère fois à une élection présidentielle, l’Évidence empirique, la Science et la Démocratie, à 82 % des électeurs, sont unanimes pour voir dans la relance de la politique de protectionnisme intelligent de M. Allaisà l’origine de la croissance des Trente glorieusesla SOLUTION GLOBALE à la crise qui nous ruine, la seule solution démontrée par Maurice Allais qui puisse éviter le naufrage annoncé de l’ « Europe-Titanic » !

Mais, l’incroyable « trucage » de la campagne des Présidentielles 2012, aura été :

1)       D’avoir caché cette Évidence sous la cacophonie médiatique  « d’une idée par jour et par candidat » ;

2)       D’avoir fait croire que le « vrai choix clivant » était « idéologique » (entre la droite et la gauche) alors qu’il est de « politique économique » ( entre le POUR ou CONTRE le « Protectionnisme Intelligent » de M. Allais ! ) ;

3)       De n’avoir publié des sondages que sur les Candidats et non sur leurs Idées de solutions :

I)  Pour cacher l’existence de la Volonté générale des Français plébiscitant le protectionnisme ;
II) Pour l’empêcher de prendre conscience
d’elle-même et de se choisir un Candidat à la Présidence appliquant son exigence de changement de Cap, vital pour prévenir le naufrage de l’Europe Titanic par le retour au juste protectionnisme compétitif, à l’emploi et à la croissance, attendus de tous les Français !

En face de ce trucage antidémocratique des élections visant à empêcher la traduction politique de la Volonté générale des Français (plébiscitant la SOLUTION ALLAIS à 82 % !), l’AIRAMA se devait, dans sa lettre ouverte du 12 avril 2012, au nom de la Science, de demander aux Candidats aux présidentielles de s’engager solennellement à appliquer la Politique de Protection Compétitive intelligente de Maurice Allais, une fois élu.

En réponse à cette lettre ouverte, 70 % des Candidats disent « Non ! » au « protectionnisme » d’Allais, CONTRE la majorité des 82 % d’électeurs qui y sont favorables, s’excluant ainsi de toute légitimité démocratique sur la question décisive de salut public. Seuls 30 % des offres électorales, de N. Dupont-Aignan (cf. sa lettre ci-jointe), de M. Le Pen et de J. Cheminade, s’accordent à la Volonté générale des Français (cf. sondage IFOP du 19 mars 2011).  Un tel décalage, de 70 %,  entre l’attente protectionniste des Français et l’offre « laissez-fairiste » des candidats, explique la tragique déception des Français et leur perte de confiance dans la fonction politique.

Pour le centenaire du naufrage du Titanic, comment ne pas faire un parallèle saisissant entre son Capitaine victime de la cupidité affairiste du Président de la ligne, refusant de changer de Cap et de vitesse, et les candidats français aux Présidentielles 2012 ne voulant pas changer de Cap ultralibéral menant au naufrage la société française selon l’engrenage annoncé par M. Allais. Dans l’histoire du Titanic, à l’image de l’AIRAMA et de l’élite de l’école des nouveaux économistes, l’officier en second a tenté de changer le Cap de conduite suicidaire.

En conséquence, l’AIRAMA dénonce le “ trucage suicidaire ” des présidentielles, la substitution des sondages sur les Candidats à ceux sur les Opinions, empêchant la manifestation de la volonté générale des Français de s’exprimer pour exiger du Candidat le retour au Cap du protectionnisme compétitif qui s’impose pour le retour à l’emploi, au développement Industriel et à la Croissance. En vue d’éviter le naufrage à la Titanic 2012 des présidentielles et de la société française, l’AIRAMA en appelle à nouveau les Candidats au respect de l’Évidence empirique, de la Science, de la Solution de Salut publique de M. Allais, conformes à la Volonté générale explicite des 82 % des Français exigeant le rétablissement de la préférence communautaire compétitive des Trente glorieuse. Elle prend date pour la mesure du coût du trucage des présidentielles, de la politique économique qui en sortira et des responsabilités dans un naufrage annoncé !

Arnaud Upinsky, Président de l’AIRAMA

Contact presse : .courrierposte@orange.fr  et  tel : 06 01 76 20 79


 

Nicolas Dupont-Aignan, Candidat à la Présidence de la République :  réponse du 16 avril 2012 à Arnaud Upinsky, Président de l’AIRAMA

Paris, ce 16 avril 2012

Cher Monsieur,

C’est avec le plus grand intérêt que j’ai pris connaissance de votre lettre ouverte pour la mise en œuvre de la pensée économique de Maurice Allais, sur laquelle je vous remercie d’avoir appelé mon attention.

C’est avec plaisir que je vous indique que je partage l’intégralité des préconisations qu’elle contient, qu’il s’agisse de l’instauration d’un protectionnisme intelligent, de la séparation des banques d’affaires des banques de détails, ou encore de l’abrogation de la loi de janvier 1973, interdisant à l’Etat d’emprunter directement à bas coût auprès de la Banque de France – raison supplémentaire, mais presque suffisante, pour sortir de la monnaie unique européenne qui interdit une telle pratique.

Vous pourrez ainsi retrouver toutes ces mesures dans mes 37 propositions-phares, dévoilées depuis janvier dernier :..http://nda2012.fr/projet/independance-et-democratie/

A la vérité, j’ai suivi avec beaucoup d’attention les travaux de Maurice Allais, qui avait eu la gentillesse de m’adresser un message public lors d’une manifestation organisée par mes soins sur le thème du protectionnisme, peu avant sa regrettée disparition.

Soyez ainsi assuré de mon entière détermination à mettre en œuvre ce programme d’action, seul à même de redresser la France et de lui rendre une liberté économique et politique que des instances extérieures, avec la complicité active des partis dominants, n’ont eu de cesse de confisquer depuis 20 ans, au prétexte d’une « construction européenne » en fait largement mystifiée.

C’est donc bien volontiers que je m’engage publiquement à concrétiser le projet que vous appelez de vos vœux, qui sont aussi les miens.

Vous remerciant de votre intérêt,

Bien Cordialement.

Nicolas DUPONT-AIGNAN
Candidat à la présidence de la République
Député de l’Essonne – Maire d’Yerres